Accueil-2

Le  Groupe Lyonnais de Psychanalyse Rhône-Alpes (GLPRA) regroupe des membres de la Société Psychanalytique de Paris et quelques membres d’autres sociétés composantes de l’Association Psychanalytique Internationale. En son sein se sont constitués en associations locales; l’AGPSY (Association Grenobloise de Psychanalyse) et le  CEPS (Cercle d’Etudes Psychanalytiques des Savoie).

Les buts de l’Association sont :

  • Les échanges scientifiques,
  • Une formation permanente des psychanalystes,
  • La transmission de la psychanalyse fondée sur l’œuvre de Freud et de ses successeurs.

L’Institut de psychanalyse de Lyon, un des deux Instituts de formation de la Société psychanalytique de Paris, est situé dans les locaux du GLPRA et partage son secrétariat avec l’Association. Notre numéro de dispensateur de formation est 82 69 05 500-69.

Inscription à nos événements possible à partir de votre Espace personnel.

 

Création de votre Espace : cliquer ici

 

Puis dans l’onglet ÉVÉNEMENT, Sélectionner dans le menu déroulant :

  • Ouvert pour les conférences ou colloque,
  • Restreint pour les groupes cliniques.

puis laissez vous guider.

Conférences

Conférences

Toutes nos conférences sont ouvertes au public

 

Colloque

Colloque

Notre colloque est ouvert au public

Groupes Cliniques

Nos prochains évènements

Évènements

CYCLE des 5 visioconférences : SOUFFRANCE ET DESTRUCTIVITÉ

GLPRA

Cet achat concerne le cycle entier des 5 visioconférences.
Il est réservable à nouveau jusqu'au 08/12/23 pour les achats des 4 conférences restantes en une fois (tarif normal à 80€ et 25€ pour le tarif réduit).
Vous pouvez aussi réserver des conférences à l'unité.


SOUFFRANCE ET DESTRUCTIVITÉ
La souffrance peut se déployer en différentes formes de destructivité. Comment la destructivité potentielle chez tout un chacun
des
de se véritable sujets souffrances narcissiques identaires ? L’élaboration et l’intégration de la destructivité constituent un des enjeux cliniques majeurs de nos
risque t-elle alors transformer en
destruction, chez exprimant des
pratiques.
Les conférences aborderont les liens entre souffrance et destructivité dans divers types de dispositifs, avec des cliniques variées : adolescents violents, problématiques psychosomatiques, cliniques du masochisme et de la mélancolie et cliniques de la création.
Les mardis, à 20h30

Le cycle des conférences 2023/24 se tiendra en visioconférence uniquement.
Aucun replay n'est prévu sur ces manifestations.

Conférenciers :
* Maurice BERGER, Pédopsychiatre, Membre de l’AIPCF, Laboratoire d’Ethique et de Médecine légale à l’Université Paris Cité.

* Catherine CHABERT, Psychanalyste, Membre titulaire de l’Association Psychanalytique de France (APF) et Professeur émérite en psychopathologie clinique à l’Université de Paris.

* Frédérique DURIEUX, Psychiatre, Psychanalyste, Membre de la Société Psychanalytique de Paris.

* Alain FERRANT, Psychanalyste, Membre titulaire de la Société Psychanalytique de Paris, Professeur honoraire de psychopathologie clinique à l’Université Lyon 2.

* René ROUSSILLON, Psychanalyste, Membre titulaire formateur de la Société Psychanalytique de Paris, Professeur émérite en psychopathlogie clinique à l’Université Lyon 2.

Dates :

  • 14/11/23 - 12/12/23 - 12/03/24 - 09/04/24 - 14/05/24

Nombre total de participant : 311
Total vendu : 18'085€

Voir plus

12/12/2023

CONF 2 - Souffrir pour qui ? Destins du masochisme et de la mélancolie

GLPRA

Catherine CHABERT, Psychanalyste, Membre titulaire de l’Association Psychanalytique de France (APF) et Professeur émérite en psychopathologie clinique à l’Université de Paris.

Le désir de souffrir, la difficulté à renoncer aux plaisirs du masochisme, voilà la scandaleuse découverte freudienne qui continue de mobiliser les résistances à la psychanalyse.Le masochisme cependant se révèle beaucoup plus complexe à travers ses trois formes, notamment au regard de la question essentielle : souffrir pour qui ? Pour l’autre ou pour le moi ? Si le masochisme érogène et le masochisme féminin sont soutenus par la contrainte de souffrir pour l’autre, le masochisme moral, lui, est défini par la centration narcissique du « souffrir pour souffrir » même quand la part majeure de cette souffrance est déterminée par le sentiment de culpabilité et le besoin de punition. L’investissement libidinal de l’objet persiste dans une ambivalence où la haine prend massivement le pas sur l’amour.
Dans la mélancolie, en contraste, les attaques visent clairement le moi : l’auto-accusation s’emballe et bascule dans un auto-acharnement dont la valence destructrice est patente. Le passage du deuil à la mélancolie permet de suivre le mouvement qui met en évidence la différence entre la souffrance et la douleur, entre la haine et la destructivité. La mélancolie témoigne d’une centration narcissique singulière par l’indifférenciation du moi et de l’objet qui constitue l’une de ses visées. Pour autant la question demeure : en se chargeant de tous les crimes, le moi mélancolique cherche-t-il à punir l’autre confondu avec lui, ou cherche-t-il à le protéger malgré tout ?

Nombre total de participant : 62
Total vendu : 1'010€

Voir plus

12/03/2024

CONF 3 - « Qui est mon corps ? » À partir d’un cas de fibromyalgie

GLPRA

Frédérique DURIEUX, Psychiatre, Psychanalyste, Membre de la Société Psychanalytique de Paris.

La souffrance et la destructivité qualifient l’espèce humaine depuis la nuit des temps. Elles sont particulièrement à l’œuvre dans notre actualité autour des questions du climat, de la guerre. Freud a développé ces questions dans de nombreux textes tant cliniques que théoriques. Elles concernent tous les humains quelle que soit leur structure psychique. C’est autour de cette question de la structure au sens quasi architectural que je vais axer mon propos, à partir d’une vignette clinique concernant ce que l’on appelle un syndrome douloureux idiopathique ou encore une fibromyalgie. La douleur est corporelle et d’origine inconnue. Corps et psyché ne font qu’un mais se composent de plusieurs entités. De quelle souffrance s’agit-il, celle des temps premiers, celle de l’adolescence ? Comment l’amour peut-il prendre sa place ? Freud disait qu’un des buts d’une analyse est de pouvoir aimer

Nombre total de participant : 14
Total vendu : 200€

Voir plus

09/04/2024

CONF 4 - Les aléas de l'emprise : entre destructivité et création

GLPRA

Alain FERRANT, Psychanalyste, Membre titulaire de la Société Psychanalytique de Paris, Professeur honoraire de psychopathologie clinique à l’Université Lyon 2.

L’emprise n’a pas bonne presse. Elle colporte un parfum de psychopathologie marqué par une pulsionnalité anale serrée, un redoutable fond d’angoisse de séparation et des comportements pervers. Les relations d’emprise sont des symptômes qui renvoient aux échecs du travail d’emprise qui se déploie dans les premiers temps de vie en interaction avec l’environnement. L’emprise se réfère autant à la saisie prédatrice qu’au projet : elle chemine entre destructivité et invention. D'abord historiquement exercée par le psychanalyste qui oriente les associations du patient, l'emprise trame progressivement les règles qui régissent le dispositif en même temps que l'associativité vectorise le travail : ce transfert signe un passage de l’emprise à l’entreprise. Le processus psychanalytique s’appuie sur l’emprise exercée par le dispositif et sur l’associativité, tant du côté du patient que de l’analyste, conditions nécessaires pour que puisse se déployer l’invention de soi. Toute création suppose une intrigue, source de souffrance, tramée dans l'élaboration de l’œuvre. Chez certains auteurs, la création littéraire est une entreprise vitale dont le style véhicule en contrebande l'écho des réponses mal ajustées de l’environnement à la détresse primordiale de l'infans. Ce qu’il a vécu passivement, l’auteur le fait vivre activement au lecteur. La mise en œuvre de ce retournement concerne moins l’intrigue explicite que le travail d’écriture et la construction du style défini comme le « même autre » de l’auteur. Quelques éléments cliniques issus du travail analytique ou appuyés sur des exemples littéraires étayeront ces propos.

Nombre total de participant : 15
Total vendu : 240€

Voir plus

04/05/2024

Colloque LA PLACE DE L’AUTRE DANS LA VIE PSYCHIQUE

GLPRA

Palais de la Mutualité 69003 (LYON)

Colloque LA PLACE DE L’AUTRE DANS LA VIE PSYCHIQUE
Nouvelle programmation : Samedi 4 mai 2024

Dans la continuité des précédents cycles de conférences et du colloque consacrés à l’exploration créative de l’actualité des pratiques cliniques actuelles, ce colloque interrogera une problé- matique au cœur de la clinique contemporaine : la place de l’autre dans la vie psychique. L’autre joue en effet un rôle fondamental et structurant dans l’émergence et la construction du sujet. C’est la relance des processus en lien avec l’objet, dans l’interaction thérapeutique, qui enclenchera et nourrira la dynamique du soin psychique.
Dans ce colloque, il s’agira d’abord d’effectuer un parallèle entre l’étrangeté générationnelle des adolescents et l’étrangeté culturelle des migrants. Puis, plusieurs intervenants voguant de concert vers « l’antique terre natale » utérine (Freud), nous proposeront une passionnante invitation au voyage vers une conception nouvelle d’une métapsychologie périnatale. Nous réinterrogerons la théorie psychanalytique à l’appui de consultations échographiques, pour en dégager des modélisations originales et fécondes dans la pratique clinique, non seulement de la périnatalité mais de tous les âges de la vie.

Nombre total de participant : 75
Total vendu : 3'420€

Voir plus

14/05/2024

CONF 5 - Déconstruire la destructivité en l’intégrant.

GLPRA

René ROUSSILLON, Psychanalyste, Membre titulaire formateur de la Société Psychanalytique de Paris, Professeur émérite en psychopathlogie clinique à l’Université Lyon 2.

La destructivité a souvent mauvaise presse chez les cliniciens, elle représente alors une butée dans le travail thérapeutique, elle est alors souvent connectée à la « pulsion de mort » et à l’expression de la négativité comme sa forme la plus repérable et manifeste. Le problème vient peut-être du fait que si la destructivité est considérée comme l’effet direct d’une « pulsion de mort », alors cela fait disparaître sa dimension inconsciente dans la mesure où il n’y a plus d’écart entre la pulsion et son expression. Elle n’a plus d’ombre portée, elle devient difficilement interprétable et donc élaborable, elle menace donc souvent de déclencher des modalités d’interventions qui visent à en réprimer l’expression. Je me propose d’explorer des modèles alternatifs à cette conception qui peuvent rendre possible la reprise du processus élaboratif et la mise en sens d’un ensemble de ces enjeux inconscients pour permettre à la destructivité de s’intégrer dans une dynamique psychique plus créative

Nombre total de participant : 15
Total vendu : 180€

Voir plus

22/10/18

CYCLE des 5 conférences : LA PLACE DE L’AUTRE DANS LA VIE PSYCHIQUE

GLPRA

Le cycle des 5 conférences n'est plus réservable.
Vous pouvez encore réserver la conférence unitaire numéro 5.



LA PLACE DE L’AUTRE DANS LA VIE PSYCHIQUE

Dans la continuité des précédents cycles de conférences et du colloque consacrés à l’exploration créative de l’actualité des pratiques cliniques actuelles, ce nouveau cycle interrogera une problématique au cœur de la clinique contemporaine : la place de l’autre dans la vie psychique. L’autre joue en effet un rôle fondamental et structurant dans l’émergence et la construction du sujet. C’est la relance des processus en lien avec l’objet, dans l’interaction thérapeutique, qui enclenchera et nourrira la dynamique du soin psychique.

Chacune des conférences déploiera ce fil rouge du rôle joué par l’objet dans des contextes thérapeutiques à chaque fois différents, dans les champs de la première enfance, du handicap, des violences sexuelles et de cliniques diversifiées.

Enfin, une conférence sur les liens et les interactions entre neurosciences et psychanalyse ouvrira de nouvelles perspectives.

Conférenciers :
* Simone KORFF-SAUSSE, Psychanalyste SPP, Membre du Centre de Recherche (CPRMS), Université Paris Cité.

* Jean-Paul MATOT, Psychiatre infanto-juvénile, Membre de la Société Belge de Psychanalyse.

* Jean-Pol TASSIN, Neurobiologiste, Directeur de Recherches émérite à l’Inserm, Sorbonne-Université.

* Sarah BYDLOWSKI, Psychanalyste SPP, Directrice du Département de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent de l'ASM13 (Paris 13è)

* André CIAVALDINI, Psychanalyste SPP, Fondateur et ancien Directeur de programme du CRIAVS Auvergne-Rhône-Alpes

Dates :

  • 18/10/22 - 15/11/22 - 13/12/22 - 14/03/23 - 25/04/23

Nombre total de participant : 290
Total vendu : 13'300€

Voir plus


FORUM D’ECHANGES ENTRE PROFESSIONNELS à partir du film Benni

GLPRA

GLPRA 69002 (LYON)

Une séance le 22 novembre 2022, de 18h30 à 22h00
et une séance le 6 décembre 2022, de 18h30 à 20h30.

Ce Forum s'adresse à tous les professionnels des secteurs social, médico-social et sanitaire (assistants sociaux, éducateurs spécialisés, moniteurs-éducateurs, juristes, enseignants, infirmiers, orthophonistes, psychiatres, psychologues, psychomotriciens, etc...) exerçant dans le champ de la Protection de l’Enfance ou prenant en charge des enfants et des adolescents relevant de structures éducatives et thérapeutiques de suppléance, face aux défaillances de la parentalité.
Pour ce premier Forum, nous vous proposons de nous réunir autour du film BENNI, de Nora FINGSCHEIDT, 2019, Prix du meilleur Premier Film - Berlin 2019, Prix du Public - Les Arcs 2019, Meilleure Musique - European Film Award 2019.
Benni a neuf ans. Négligée par sa mère, placée de foyer en foyer, elle est enfermée depuis sa petite enfance dans une violence qu’elle n’arrive plus à contenir. Son assistante sociale et Micha, un éducateur, tenteront tout pour calmer ses blessures et l’aider à trouver une place dans le monde.
A partir du visionnage du film, les participants seront invités à exprimer leurs éprouvés et leurs réflexions et à associer sur les situations professionnelles que ce film mobilise. L’élaboration groupale tentera de penser ces impasses, fréquemment rencontrées dans nos pratiques. La deuxième soirée du Forum sera consacrée au partage de ce qui vient dans l’après-coup de ce film et des échanges qu'il a suscités.

Les deux soirées du Forum seront co-animées par Manou FRY, Armelle HOURS, Marc LHOPITAL, Bernard SAGE, Psychanalystes.
Elles auront lieu au Groupe Lyonnais de Psychanalyse.

Dates :

  • 22/11/22
  • 6/12/22

Nombre total de participant : 7
Total vendu : 180€

Voir plus

GROUPE DE TRAVAIL CLINIQUE 1 - Groupe non reconduit en 2023/24

GLPRA - Intervenant principal: CHARAZAC Pierre

25 rue Sala 69002 (LYON)

Groupe non reconduit en 2023/24

Nombre total de participant : 8
Total vendu : 600€

Voir plus

GROUPE DE TRAVAIL CLINIQUE - Enfants et adolescents

GLPRA

25 rue Sala 69002 (LYON)

GROUPE COMPLET (les participants 2022/23 ont reconduit leur inscription en 2023/24)


Ce groupe sera animé par Michèle DEMEURE et Claire IBBA, membres du Groupe Lyonnais de Psychanalyse Rhône Alpes et membres de la Société Psychanalytique de Paris.

Ce groupe de travail s’adresse à des professionnels diplômés (psychologues, psychothérapeutes, psychiatres, médecins) engagés dans le suivi et/ou la prise en charge d’enfants et/ou d’adolescents, en institution ou en pratique libérale.

Mode de fonctionnement : un participant envoie une courte situation clinique quelque temps avant la séance aux animatrices. La présentation se déploie au cours de la séance sous forme associative entre les participants, ce qui permet un échange théorico-clinique.

Une expérience de formation analytique personnelle est souhaitée.

Ce groupe se réunira par sessions de 5 séances sur une année. Un engagement pour la durée de chaque session sera demandé. Le groupe se réunira le samedi matin de 10h à 12h aux dates suivantes: 30/09/23, 25/11/23, 09/03/24, 06/04/24 et 8/06/24.

Ce groupe accueillera entre 8 et 12 participants, reçus au préalable en entretien individuel par les deux psychanalystes animant le groupe.

La participation financière est de 75 euros pour les 5 séances. Le groupe se réunira dans les locaux du GLPRA.

Dates :

  • 30/09/23, 25/11/23, 09/03/24, 06/04/24 et 8/06/24.

Nombre total de participant : 16
Total vendu : 1'200€

Voir plus

GROUPE DE TRAVAIL CLINIQUE - De la consultation à la thérapie : Une co construction à l'œuvre dans le processus d'engagement

GLPRA

25 rue Sala 69002 (LYON)

GROUPE COMPLET

Ce groupe est co animé par Françoise ARCHIREL et Catherine BONNEFOY, membres du Groupe Lyonnais de Psychanalyse Rhône-Alpes et de la Société Psychanalytique de Paris.

Ce groupe s'adresse à des professionnels diplômés, psychologue ou psychiatre, travaillant en institution ou en cabinet libéral.
Nous nous proposons, à partir de situations cliniques apportées par un des participants, d’élaborer groupalement la question de la co-construction du processus thérapeutique à l’œuvre.

Notre axe de travail est centré sur le passage de la position de consultation à l’engagement dans un travail thérapeutique de type psychothérapie.
Nous nous intéressons aux questions et aux difficultés liées au transfert et contre transferts engagés qu’impliquent ce changement de cadre et qui le sous-tendent.

Ce groupe accueille 12 participants.

Il se réunira les mercredis de 20h30 à 22h00 les : 4 octobre, 8 novembre, 6 décembre 2023, 31 janvier, 27 mars et 29 mai 2024.

La participation financière est de 90€ pour les 6 séances. Le groupe se réunira dans les locaux du GLPRA.

Dates :

  • 4/10/23, 8/11/23, 6/12/23, 31/01/24, 27/03/24, 29/05/24.

Nombre total de participant : 18
Total vendu : 1'275€

Voir plus

GROUPE DE TRAVAIL CLINIQUE - Échanges cliniques sur les effets de la rencontre thérapeutique

GLPRA

25 rue Sala 69002 (LYON)

GROUPE COMPLET (les participants 2022/23 ont reconduit leur inscription en 2023/24)

Ce groupe est co-animé par Sylvie BRUNAUD et Sophie ROBERT BRONNER, membres du Groupe Lyonnais de Psychanalyse Rhône Alpes et membres de la Société Psychanalytique de Paris.

Nous vous proposons de participer à un groupe de travail sur des situations cliniques qui vous interrogent dans votre pratique avec des patients.

Ce groupe s’adresse à des professionnels travaillant en institution ou en cabinet libéral dans le secteur du soin psychique (psychiatres, psychologues, psychothérapeute, infirmier(e)s, psychomotricien (ne)s).

Le travail du groupe s’appuie sur l’écoute partagée qui permet, avec l’aide des 2 psychanalystes animateurs, d’élaborer les enjeux transférentiels d’une situation présentée par l’un des participants, et de soutenir un processus d’associativité groupale.

Ce groupe se réunira les samedis matin de 11h à 12h30, 5 fois dans l’année, en présence aux dates suivantes :

Samedi 30 septembre, Samedi 25 novembre 2023, Samedi 27 janvier, Samedi 23 mars, Samedi 25 mai 2024.

Ce groupe accueille 8 participants (au maximum). Pour participer à ce groupe, vous devez entrer en contact téléphonique avec l’un des animateurs : Mme BRUNAUD Sylvie et Mme ROBERT BRONNER Sophie.

La participation financière est de 75 € pour les 5 séances. Le groupe se réunira dans les locaux du GLPRA.

Dates :

  • 30/09/23 - 25/11/23 - 27/01/2024 - 23/03/24 - 25/05/24.

Nombre total de participant : 12
Total vendu : 900€

Voir plus

GROUPE DE TRAVAIL CLINIQUE - Symptômes et fonctionnements psychotiques.

GLPRA

25 rue Sala 69002 (LYON)

Ce groupe est co-animé par Danièle BASTIDE-PLAGNARD, Dominique GUILLEMARRE-ALZIEU et Emmanuelle JOLY, membres du Groupe Lyonnais de Psychanalyse Rhône-Alpes et membres de la Société Psychanalytique de Paris.

Ce groupe de travail clinique s’adresse à des psychologues, des psychiatres exerçant en institution psychiatrique, médico-sociale, ou en cabinet privé.

Nous vous proposons un groupe de travail portant sur l’élaboration de situations cliniques relevant de fonctionnements psychotiques chez l’adulte.

Au cours de chaque séance de travail, nous serons à l’écoute d’une présentation d’un cas clinique préparé par l’un des participants, et interviendrons de manière groupale et associative. Le travail sera centré sur l’analyse des processus psychotiques, afin de dégager un sens au fonctionnement psychique de ces sujets, et ainsi de penser leur souffrance.

Ce groupe se réunira 5 fois dans l'année, le samedi matin de 10h à 11h30, aux dates suivantes : 07/10/23, 16/12/23, 09/03/24, 06/04/24 et 08/06/24.

La participation financière pour les 5 séances est de 75 €. Le groupe se réunira dans les locaux du GLPRA.

Dates :

  • 07/10/23, 16/12/23, 09/03/24, 06/04/24 et 08/06/24.

Nombre total de participant : 16
Total vendu : 1'200€

Voir plus

GROUPE DE TRAVAIL CLINIQUE - Groupe Périnatal.

GLPRA

25 rue Sala 69002 (LYON)

Ce groupe est co-animé par Joëlle ROCHETTE GUGLIELMI et Christine SERRE, membres du Groupe Lyonnais de Psychanalyse Rhône-Alpes et membres de la Société Psychanalytique de Paris.

Ce groupe d’échange clinique s’adresse aux professionnels, psychologues, psychiatres, sage-femmes, puéricultrices, obstétriciens ou généralistes directement en contact avec les bébés ou s’intéressant à l’importance des expériences précoces.

L’actualité dans le domaine périnatal a donné lieu récemment à de nombreux décrets et mesures en faveur d’une prise en compte renforcée des enjeux de la période dite des 1000 jours tant pour les nouveaux parents que pour le nourrisson sujet en devenir. Pour autant, la diversité des approches, clef de voute des apports scientifiques semble remise en cause. La place de la psychanalyse et d’une « École Francophone du Bébé »   dont nous sommes les héritiers directs, prépondérante dans l’évolution des connaissances est aussi complémentaire des approches objectivantes. Elle a la spécificité de maintenir en tension la question de la part inconsciente et des fantasmes dans les procédures complexes - non réductibles - de la transmission de la vie entre générations. Elle garde aussi la spécificité d’exercer une fonction Méta qui aide à clarifier les enjeux transférentiels et contre-transférentiels que ne manquent jamais de convoquer des pratiques autour de la procréation, du naître et du mettre au monde.

Ce groupe se réunira 4 fois dans l'année, le samedi matin de 9h30 à 12h15, dans les locaux du Groupe Lyonnais : 7 octobre 2023 à 9h30 (par zoom) puis 13 janvier, 23 mars et 4 mai 2024.

La participation financière est de 75 € pour les 4 séances. Le groupe se réunira dans les locaux du GLPRA.

Dates :

  • 7 octobre 2023 à 9h30 (par zoom) puis 13 janvier, 23 mars et 4 mai 2024.

Nombre total de participant : 17
Total vendu : 1'125€

Voir plus

Voir tous nos évènements