25/04/2023

CONF 5 - Quand l’autre paraît

GLPRA

La clinique de la violence sexuelle confronte régulièrement le clinicien à des sujets pour qui, ce que nous nommons l’altérité, n’a pas de sens véritablement partageable. Présentant des organisations évoluant entre troubles limites et psychoses ou encore pouvant produire des défenses très structurées de type pervers, ces sujets s’appuient sur leur environnement proximal pour réguler leur vie psychique. La victime est la part de cet environnement à qui est dédiée cette impossible tâche. Ainsi est niée chez elle sa qualité d’autre et par voie de conséquence sa subjectivité. Ce phénomène de désobjectalisation est constant dans ces cliniques de la violence. La question que je propose de mettre au travail est de comprendre, dans le travail clinique, les processus à l’œuvre pour réinstaurer voire, pour certains, instaurer une telle subjectivité. D’envisager corrélativement les aménagements nécessaires de nos dispositifs thérapeutiques individuels ou groupaux pour organiser, avec l’auteur de violences sexuelles, des conditions favorables lui permettant d’élaborer puis de porter ( et même supporter) un tel processus symboligène pouvant potentiellement faire paraître en lui de « l’autre ».

André CIAVALDINI, Psychanalyste SPP, Fondateur et ancien Directeur de programme du CRIAVS Auvergne-Rhône-Alpes

Nombre total de participant : 23
Total vendu : 320€

Pour réserver l'évènement veuillez vous connecter ou vous inscrire