18/03/2025 18/03/2025

CONF 3 - Jeu et associativité : de l’adulte à l’enfant

GLPRA

La liberté associative dans une cure exige parfois un travail préalable : l’analyste doit alors se faire objet malléable et mobiliser son attention, dans le jeu transféro-contre-transférentiel, aux résistances de ses patients. Le jeu associatif, par-delà la règle fondamentale, constitue parfois une conquête processuelle dans le traitement. Quant au travail avec les enfants, il requiert également souvent un accordage avec les parents. Les enfants se lancent la plupart du temps assez facilement dans l’aventure que nous leur proposons, même si nos propositions thérapeutiques sollicitent les enjeux économiques de leur appareil psychique. En revanche, un temps de consultations thérapeutiques est parfois nécessaire sur la durée, avant que ne puisse se dégager une indication pour l’enfant. Là encore, la boussole transféro-contre-transférentielle s’avère précieuse pour nous guider, en regard du narcissisme parental blessé qui les a conduits jusqu’à nous. Nous illustrerons notre exposé à partir de situations cliniques d’adultes et d’enfants, ce qui permettra de réfléchir aux aspects théoriques et techniques de nos propositions.

Sarah BYDLOWSKI
Psychiatre, Psychanalyste SPP, Directrice de recherche HDR Université Paris cité, Directrice du Département de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent de l'ASM13.

Clôture des inscriptions samedi 15 mars à minuit.

Nombre total de participant : 0
Total vendu : 0€

Pour réserver l'évènement veuillez vous connecter ou vous inscrire