Théories de la dégénérescence : D’un mythe psychiatrique au déclinisme contemporain

C’est en historien et en psychiatre que Jacques HOCHMANN nous livre ici ses réflexions :

Théories de la dégénérescence

D’un mythe psychiatrique au déclinisme contemporain

HOCHMANN Jacques

éd. Odile Jacob, Paris, 2018

 

 

Jacques HOCHMANN est psychiatre et psychanalyste : ancien membre titulaire de la Société Psychanalytique de Paris et membre honoraire du Groupe Lyonnais de Psychanalyse.

Il est professeur émérite à l’université Claude Bernard et médecin honoraire des Hopitaux de Lyon.

Il a consacré l’essentiel de sa carrière au développement d’institutions publiques de soins psychiatriques ambulatoires en alternative à l’hospitalisation et en liens avec l’environnement social et familial de sujets en difficulté psychique.

Il a créé et dirigé à Villeurbanne (69), l’Institut de traitement des troubles de l’affectivité et de la cognition (ITTAC) pour les enfants et les adolescents.

Il s’est particulièrement occupé de l’accompagnement thérapeutique et éducatif des enfants et adolescents autistes ainsi que de l’aide à leur insertion sociale et scolaire. Il a consacré de nombreux articles et ouvrages au soin psychiatrique.

Il s’intéresse actuellement à l’histoire de la psychiatrie, aux rapports entre psychanalyse et neurosciences ainsi qu’à l’application de la psychanalyse à l’étude des textes littéraires.

 

 

Résumé de l’ouvrage :

La théorie de la dégénérescence attribue l’origine des troubles mentaux à une transmission héréditaire ; elle domine la psychiatrie de la seconde moitié du XIXe siècle. Généralisée ensuite, elle a participé à la naissance d’idéologies eugénistes et racistes. Elle a nourri les attaques contre une société industrielle et libérale, jugée dégénérée en raison du mélange de classes et de races, mortel pour la civilisation, qu’elle passait pour favoriser…

Sur quelles racines mythiques et historiques cette théorie s’est-elle constituée ? Comment est-elle parvenue à s’imposer en France, mais aussi en Europe, dans les milieux intellectuels, scientifiques ou politiques ? Et quels liens peut-on établir avec les récents discours déclinistes qui dénoncent l’hédonisme, la perte des valeurs viriles ou encore la décadence nationale ?

 

Sommaire :

    • Aux sources de la réaction
    • La laïcisation du péché originel
    • La dégénérescence : mise en forme d’une théorie
    • L’inégalité des races humaines
    • Sous le signe de l’évolution
    • Eugénisme et racisme
    • De la dégénérescence au transgénérationnel
    • Oraison funèbre pour une civilisation ?
    • En guise de conclusion – Cherchez la femme

Prochains événements

  1. Psychopathologie psychanalytique : Symptômes

    20 novembre à 20 h 30 - 22 h 30
  2. Psychopathologie psychanalytique : Symptômes

    20 novembre à 20 h 30 - 22 h 30